FoodTech : Un projet est FoodTech s’il porte à la fois sur un domaine de l’alimentation (restauration, distribution, agriculture, coaching, FoodScience) et qu’il utilise une nouvelle technologie dans sa production, sa distribution ou son modèle économique.

Découvrez les 6 catégories de la FoodTech :
AgTech, FoodScience, Media, FoodService, Coaching, Delivery&Retail

agtech AgTech : startups proposant des services et produits permettant de réinventer l’agriculture afin de mieux produire. Cela se traduit par des solutions pour faciliter la vie de l’agriculture et optimiser les productions agricoles actuelles avec des drones, des capteurs et des logiciels de gestion de la ferme. L’AgTech concerne également la production de nouveaux produits, principalement dans les protéines ainsi que la réflexion sur les fermes urbaines et la ferme du futur.

AGRICULTURE DE PRÉCISION

Startups collectant toutes les informations disponibles pour les surfaces agricoles (météo prédictive ultra précise, capteurs mesurant la qualité des sols…) afin de les transformer en actions concrètes et précises. Celles-ci permettent de diminuer la quantité de travail et de produits utilisés tout en augmentant la rentabilité des exploitations.

Exemple : Bilberry

LOGICIELS DE GESTION AGRICOLE

Startups accompagnant la prise de décision des agriculteurs. Ils peuvent ainsi maximiser leurs rendements tout en minimisant leurs coûts qu’ils soient économiques, administratifs ou temporels. Ces startups permettent donc d’améliorer les résultats, la qualité des exploitations agricoles ainsi que les conditions de travail des agriculteurs.

Exemples : ec2ce, ekylibre

DRONES & ROBOTS

Startups démocratisant l’usage des robots et des drones dans la production agricole. Ces start-ups permettent aux agriculteurs d’une part d’obtenir des informations très précises sur leurs champs et leurs élevages et d’autre part d’agir de façon ciblée dans leurs exploitations.

Exemple : Airinov

PROTÉINES ALTERNATIVES

Startups développant une alternative à la production actuelle de protéines. Ces start-ups élèvent et/ou transforment des insectes, des algues ou encore des nouvelles légumineuses pour fournir à l’alimentation humaine et surtout animale de nouvelles protéines plus respectueuses de l’environnement.

Exemples : Ynsect

FERMES DU FUTUR ET FERMES URBAINES

Startups créant de nouvelles façons de produire pour répondre aux défis de demain à la fois en terme d’urbanisation et d’environnement. Le premier axe concerne la création de fermes urbaines et le second est la production d’ingrédients de qualité le plus proche possible des lieux de consommation afin de développer une production locale.

Exemples : Agripolis, Agricool

MICRO-FARMING

Start-ups dont permettant à chacun de cultiver chez soi des produits comestibles dans de nouveaux contenants ou via avec des appareils connectés. Ces start-ups facilitent la production agricole domestique en créant des potagers et autres outils adaptés à la culture d’intérieur.

Exemples : Prêt à Pousser, La Boîte à champigon

MARKETPLACES AGRICOLES

start-ups dont l’objectif premier est de digitaliser les échanges entre agriculteurs. Ces start-ups permettent aux agriculteurs d’une part de communiquer entre eux facilement et rapidement et d’autre part d’accéder en ligne à tout ce dont ils ont besoin (outils agricoles, semences…) très facilement (location, vente…).

Exemples : AgriFindAgriconomie

foodscience FoodScience : startups qui se projettent en alternatives des acteurs traditionnels de l’agro-alimentaire avec de nouveaux produits. Certains de ces produits se substituent à ceux existant déjà par une meilleure approche des consommateurs, notamment avec plus de transparence sur l’origine des ingrédients. D’autres ont des approches plus radicales en proposant des produits complètement nouveaux, soit en se concentrant sur des ingrédients novateurs comme les algues ou les insectes, soit en proposant de nouvelles façons de consommer avec des substituts de repas.

FUTURE FOODS

Il s’agit des produits de rupture, ceux qui concentrent la plupart de l’attention médiatique. Ici l’innovation porte sur le produit lui-même et prend une dimension futuriste si ce n’est de science-fiction.  Les exemples les plus frappants sont ceux de sociétés proposant des insectes ou algues comestibles. Des startups se proposent aussi de transformer ces ingrédients pour les rendre semblables à des produits de grande consommation auxquels nous sommes habitués et ainsi proposer des steaks à base de farine d’insecte, des mayonnaises à base de végétaux, etc…

Exemples : Jimini’s, Algama

SUBSTITUTS DE REPAS

Ces startups proposent des boissons, barres ou poudre de substituant à une alimentation traditionnelle. Ces produits peuvent remplacer un repas, un gouter ou un petit-déjeuner. La startup qui a proposé le premier ce produit, Soylent a volontairement choisi un nom issu d’un film dystopique. L’objectif n’est pourtant pas de remplacer l’alimentation de tous les repas avec une boisson unique mais de proposer des substituts aux repas fast-food et d’aller vers un niveau de personnalisation de plus en plus élevé.

Exemples : Feed, Smeal

HARDWARE

Startups inventant l’électro-ménager de demain avec des produits permettant de mieux conserver son vin, de mieux déguster son thé, etc. Il s’agit de repenser l’expérience proposée par un repas ou un produit, notamment le vin, avec l’usage des nouvelles technologies.

Exemples : 10-vins, Kuantom

INNOVATION PRODUIT

Startups proposant un nouveau regard sur un ingrédient ou un marché déjà bien installé (comme le chocolat ou le marché des produits pour bébé). L’innovation est souvent liée à la distribution en ligne, à une personnalisation plus grande des produits ou à une transparence plus forte sur les ingrédients vis-à-vis des consommateurs.

Exemples : Comme des Papas, Le Chocolat des français

BOISSONS

De la même manière que pour l’innovation produit, des entrepreneurs proposent de nouvelles formes de boissons. Il s’agit principalement de jus, detox ou non, qui se veulent facilitateurs d’une vie plus saine, notamment par la consommation de fruits et légumes pressés à froid pour en récupérer les vitamines.

Exemples : PAF, Nubio

media Media : startups qui réinventent la manière d’échanger et de diffuser l’information culinaire sur internet. Ces startups présentent les recettes ainsi que les conseils nutritionnels de nouvelles manières, avec de nouvelles approches, soit par le divertissement, soit par le sérieux.

INFOTAINMENT

Startups proposant de réinventer la recette en ligne. Adieu à la photo, au descriptif, aux ingrédients ou à la vidéo avec le chef professoral dernière son plan de travail. À la place, il s’agit de jeux interactifs ou de vidéos en stop-motion, diffusées sur les réseaux sociaux et dont l’objectif est bien différent : divertir l’audience. L’intérêt réside dans le côté ludique qui, en connectant les images aux émotions, ouvre des perspectives publicitaires bien plus intéressantes que le « display » classique.

Exemples : ChefClub, Koam

INTERNET OF FOOD

Startups proposant une nouvelle approche du contenu culinaire ainsi que de l’information nutritionnelle. L’objectif est de créer un contenu normé, de qualité, facilement accessible par tous et dont un des objectif est qu’il puisse être communicable entre différentes plateformes.

Exemples : Allergobox, Youmiam

EXPÉRIENCES CULINAIRES

Startups permettant au plus grand nombre de découvrir de lieux de fabrication (brasserie, vignoble…) et de restauration (dîner nomade..) ainsi que de nouvelles recettes et façons de cuisiner.

Exemples : Nicetomealyou, Baguette Academy

foodservice FoodService : cette catégorie regroupe toutes les startups qui fournissent des services aux restaurateurs et plus largement aux commerçants de bouche. Cela comprend les services touchant directement les professionnels comme les plateformes de réservation comme La Fourchette ou les solutions permettant une meilleure gestion de la salle, du personnel ou de la cuisine. Ces services peuvent aussi avoir un intérêt pour des acteurs industriels, notamment grossistes ou gestionnaires de restauration collective. Il s’agit aussi des services se proposant de réinventer l’expérience de la restauration.

PLATEFORMES DE RÉSERVATION

Startups permettant de réserver une table de restaurant, notamment en bénéficiant de réductions. Les startups travaillant sur ce domaine spécialisent leurs offres en s’attachant par exemple aux invendus alimentaires, ou en ayant une approche haut de gamme, etc…

Exemples : BIM, Too Good To Go

FOOD SERVICE MANAGEMENT

Alors que la gestion des restaurants, cafés et commerces de bouche est longtemps restée artisanale, des startups proposent aujourd’hui un large panel de solutions pour la faciliter. Il s’agit de services aidant à la présence en ligne, à la gestion de la caisse, du marketing et des retours clients ou de services aidant à la prise de commande, la gestion des stocks, la traçabilité, les recettes, etc…

Exemples : Zenchef, Tiller, FoodMeUp

CHEF AS A SERVICE

Vous organisez un dîner pour votre anniversaire et cherchez un peu d’originalité ? Pourquoi ne pas engager les services d’un ou plusieurs chefs pour cuisiner chez vous ou organiser un banquet dédié à vos gouts et à votre budget. C’est ce que propose ces startups s’appuyant sur le talent de chefs ou artisans locaux pour vous apporter à un prix raisonnable une expérience unique.

Exemples : La Belle Assiette, Monbanquet

NOUVEAUX RESTAURANTS

Startups qui s’intéressent à l’expérience de la restauration en dehors du restaurant tel que nous le connaissons aujourd’hui. Cela va du Airbnb de la restauration à des moyens pour rencontrer plus facilement des collègues dans son entreprise…

Exemples : Vizeat, Avekapeti

PLATEFORMES D'EXTRAS

Une des difficultés de la restauration étant la variabilité du nombre de couverts d’un service sur l’autre, la gestion des ressources humaines est souvent un casse-tête. Face à celui-ci de nombreuses startups ont créé des plateformes d’intermédiation permettant de réserver en quelques clics des extras et en intégrant la gestion contraignante des démarches administratives.

Exemples : Brigad, Extracadabra

bigdatacoaching Coaching : startups qui veulent répondre à la double question « Ce que je mange est-il bien/bon pour moi ? » et « que manger ? ». Cette tendance au coaching est issue à la fois des craintes et des attentes de plus en plus élevées concernant l’alimentation, principalement liées aux scandales alimentaires. Le rapport croissant que les consommateurs font entre alimentation et santé implique des attentes élevées quant à ce qu’ils mettent dans leurs assiettes. Les startups travaillant dans ce domaine proposent essentiellement des services recherchant à accompagner au mieux chaque consommateur.

FOOD LOGGING

Services proposant à leurs utilisateurs d’entrer l’ensemble des ingrédients consommés dans une journée pour obtenir un avis nutritionnel (majoritairement dans une optique de perte de poids). La saisi des informations peut se faire textuellement (ingrédients individuels, plats, barcodes pour les produits emballés) ou par de la reconnaissance photo.

Exemple : FoodVisor

NUTRITION PERSONNALISÉE

Startups proposant des tests qui doivent vous aider à adapter votre alimentation en fonction de vos besoins particuliers (en modulant les aliments ou en ajustant avec des compléments). Les tests peuvent porter sur le génotype, le phénotype (votre génome et son application) ainsi que sur le microbiote.

Exemple : Bloomizon

RECOMMANDATION / IA

Startups apportant une réponse à la question « qu’est-ce que je dois manger (ou boire) ? » avec des recommandations de repas, recettes, listes de courses ou vins en fonction de vos paramètres. Les algorithmes de recommandation sont exploités depuis une décennie dans le domaine alimentaire. Une des pistes de développement d’aujourd’hui est dans l’intelligence artificielle et notamment les « bots » qui permettent une interaction instantanée et compréhensible avec les algorithmes.

Exemples : Alantaya, Matcha

deliveryretail Delivery&Retail : tout ce qui concerne la livraison de repas et de courses concentre les investissements et l’attention. En effet ce secteur clef attire de nombreux entrepreneurs qui promettent de réinventer la manière dont nous consommons, qu’il s’agisse d’ubériser les courses, de faire revivre les commerçants de proximité face aux géants du web ou à l’opposé d’imaginer un futur sans cuisines personnelles et où nous nous ferions livrer tous nos plats.

MEAL KITS

Ces startups proposent des box contenant tous les ingrédients pour réaliser 2 à 4 repas, le tout adapté à votre foyer. Ce concept répond à plusieurs attentes dont l’envie de mieux manger ou d’avoir un conseil sur les bons produits et des idées de recettes. Ces startups se développent beaucoup aux États-Unis, notamment avec Blue Apron qui a été récemment introduit en bourse.

Exemples : Foodette, La Grande Dinette

LIVRAISON DE PROXIMITÉ

Pour faire face aux géants du e-commerce et à la grande distribution, et donc contribuer à maintenir la vitalité des centres villes, des startups proposent de rendre plus accessibles et visibles les commerces de proximité. Concrètement, sur leurs plateformes vous accédez à une sélection de ces commerces et à leurs produits, notamment frais, que vous pouvez vous faire livrer directement chez vous.

Exemples : Epicery, C’est Frais

MARKETPLACES

Startups se positionnant sur le créneau du e-commerce alimentaire. Les innovations résident plus dans le positionnement ou la sélection de produits proposés que dans la technologie. Les startups de ce domaine se concentrent soit sur un créneau très précis (produits bios, vins, champagnes …) ou sur une logique locale. Sur ce secteur, la tendance du « farm to home » se développe rapidement.

Exemples : Peligourmet, La Ruche Qui Dit oui

SNACKING

Sur un principe proche que celui du meal kit, ces startups proposent des box de snacks (souvent sains), individuelles ou collectives (à destination des entreprises).

Exemples : Koupé, Gula

BOX DÉCOUVERTE

Startups qui proposent de recevoir chaque mois chez soi des produits sélectionnés par des experts. Ces startups reposent sur un modèle d’abonnement et se positionnent aussi sur le marché du cadeau. Le vin, le thé, le café et la découverte de produits du monde sont parmis les thèmes les plus abordés.

Exemples : La Thé Box, Le Petit Ballon

LIVRAISON DE RESTAURANTS

Il s’agit de ce que l’on appelle souvent le « delivery », le fait de se faire livrer des plats de restaurant directement chez soi. Les startups qui se sont lancées sur ce créneau sont nombreuses mais peu d’entre elles ont atteint la taille critique leur permettant d’avoir la densité de livreurs et de clients permettant d’approcher la rentabilité.

Exemples : Deliveroo, Foodora

FULL STACK DELIVERY

Sur le même principe que les startups réalisant de la livraison de plats de restaurants, certaines startups ont choisi d’intégrer la partie restauration à leur offre. Il s’agit donc aux final de « cuisines centrales » avec des relais et des livreurs. Les cartes sont uniques pour chaque société allant du plat unique (Nestor) à un choix large de plats chaque jour.

Exemples : Frichti, Nestor

DATA FOR SUPPLY CHAIN

Startups se positionnant sur le marché des données le long de la supply chain. La quantité de données a augmenté de manière exponentielle ces dernières années et leur qualité a diminué tout autant. Ces startups répondent ainsi aux problématiques des acteurs de la supply chain en proposant des outils facilitant la gestion, transmission, enrichissement ou certification des données.

Exemples : Alkemics, Connecting Food

EXPÉRIENCE SHOPPER

Startups travaillant à (re)créer le lien entre les marques et le consommateur final. Ce lien, souvent coupé, soit parce que le produit est consommé en restaurant ou acheté en grande distribution devient un enjeu fondamental face à des consommateurs gourmands d’informations. Les startups qui travaillent dans ce domaine réinventent la gestion des coupons de réduction, des cartes de fidélité, etc…

Exemples : Vazee, Shopmium