Interview d’Alexis Gagnaire co-fondateur de Kawa

kawa

 

Présentée au au DigitalFoodClub #17, partons à la rencontre de KAWA avec Alexis Gagnaire co-fondateur de Kawa avec Antoine Vayson.

 

Société / Projet

Quelle est la proposition de Kawa sur le marché du café ?

En tant que passionnés par le café nous apportons sur le marché une offre de cafés de haute qualité à un prix accessible, inférieur à celui des cafés en capsules.

Cette qualité est obtenue par une sélection des cafés directement auprès des petits producteurs et la vente aux consommateurs du café fraichement torréfié : le café est livré 7 jours maximum après la torréfaction.

Il y a de vrais savoir faires sur le café sur toute la chaine, du producteur au torréfacteur et jusqu’au barista, celui qui prépare le café.

Je sélectionne et j’achète moi-même les cafés directement auprès des producteurs.

La torréfaction est faite à Paris et en région parisienne, le café est livré 7 jours après torréfaction pour garantir la fraicheur et la qualité du café.

Les machines sont testées et entretenues pour garantir le meilleur résultat.

 

Nous arrivons sur le marché au bon moment : les consommateurs font part d’une certaine saturation par rapport au café en capsules de grandes marques du fait du prix élevé et de l’impact écologique de ce type de packaging.

L’offre de café sera développée sur le café bio pour répondre aux attentes des consommateurs, avec là aussi une sélection rigoureuse car il est difficile de trouver le meilleur café en production biologique.

 

Qui sont les clients de Kawa?

La commercialisation a démarré en septembre 2016, ciblée sur les entreprises.

Des start-up, des cabinets d’avocats ou financiers ont très rapidement souscrits et Kawa dispose déjà de 200 clients.

L’offre se compose de la machine adaptée à la taille de l’équipe, en location ou achetée, de la maintenance et du café en grain livré régulièrement.

Nous ciblons maintenant les hôteliers et restaurateurs. Nous démarchons déjà les grandes entreprises, également très sensibles au bien-être de leurs salariés et prêtes à passer à une solution plus qualitative en substitution des machines automatiques.

L’étape suivante sera le développement de l’offre BtoC avec la vente sous abonnement de cafés en grains ou moulus adaptés au différents types de cafetières. Les consommateurs pourront accéder à du café haut de gamme à un prix accessible. Ils recevront leur café régulièrement et directement dans leur boite aux lettres en fonction de leurs besoins.

 

Comment se compose l’équipe ?

En plus des 2 fondateurs il y a 2 Business Developper et une personne au Marketing.

La torréfaction est aujourd’hui externalisée ainsi que les livraisons.

L’équipe comptera 12 / 15 personnes d’ici un an pour accompagner le développement de l’activité.

 

Quels sont les objectifs sur 2017 ?

  • L’internalisation : grâce à une récente levée de fonds de 300 000€, Kawa disposera de son propre entrepôt et d’un comptoir de dégustation.
  • Le développement du chiffre d’affaires en BtoB avec en particulier les hôtels et les restaurants qui démarrent très bien.
  • La croissance de l’équipe
  • Le test de l’offre BtoC

 

Comment s’est fait la création de Kawa ?

C’est l’envie d’entreprendre et l’aventure humaine qui nous ont conduits à démarrer ensemble une 1ere entreprise: Joggbox de vente d’accessoires de running sous forme de box abonnement.

Kawa a ensuite été créé en mai 2016 du fait de notre passion pour le produit.

 

Alexis

Quelles sont les belles surprises que tu as connues avec Kawa ?

Je vais voir les producteurs et mes rencontres avec les producteurs en Colombie ont été formidables, autour de la passion commune du produit.

Les premiers clients ont signé très vite et le démarrage est allé plus vite que ce que nous pensions.

Quels sont tes conseils pour un jeune entrepreneur ?

  • Oser, ne pas avoir peur.
  • Savoir se remettre en cause
  • Bien comprendre les enjeux de son business modèle, et en particulier ses coûts de personnel.

 

Site : https://business.kawa.coffee/

Interview du fondateur de La Grande Dînette
Rencontre avec Idriss Roumili, cofondateur de C'est frais

Laisser un commentaire