La FoodTech, une opportunité pour la France

Notre rapport s’appuie sur l’étude des 400 startups FoodTech qui se sont créées depuis 2013 en France. Elles ont levé 317 millions d’euros depuis 2013 avec une multiplication par 3 des montants investis entre 2015 et 2016. Ces deux dernières années ont été marquées par les premières levées de fonds supérieures à 20 millions d’euros.

La FoodTech française représente 1,13% des investissements mondiaux sur la période 2014-2016. Pour la France, qui se veut le pays de la gastronomie et qui dispose de nombreux grands industriels dans l’agro-alimentaire et la distribution, la FoodTech représente une opportunité majeure qui reste à saisir.

Notre rapport étudie également la répartition géographique des startups. Elles sont inégalement réparties sur le territoire avec 63% des startups actives, 66% des levées de fonds et 80% des montants levés en Île-de-France. Cependant un second pôle d’activité se développe autour de Lyon et des relais sont en construction dans plusieurs régions.

L’étude par domaines de la FoodTech indique que les services de livraison de repas ou des courses dominent l’écosystème (40% des investissements).

rapport_17_cover

Contenu du rapport

Le rapport étudie l’ensemble des startups créées en France depuis 2013 et jusqu’à la fin du premier semestre 2017 et présente : 

    • une analyse des levées de fonds, en montants et en nombre sur ces années
    • une étude des 6 domaines de la FoodTech avec les levées de fonds les plus importantes
    • une étude régions par régions des investissements et créations
    • les tendances à court, moyen et long terme pour la FoodTech

 

graphe_invest

Nos partenaires

logo_vitagora
logo_sopexa